ACTION HUMANITAIRE 2016

 

 

Je tiens à remercier du fond du cœur Estelle, Florine et Valentine un groupe de 3 filles qui sont partis mener une action humanitaire à Pondichéry dans les deux orphelinats. Elles ont apportés une aide très précieuse aux enfants durant une période de un mois.

 

J’ai bien aimé ses filles car elles sont de bonne volonté et dynamique. Elles ont aussi rénovés des dortoirs pendant 3 semaines.

 

Grand bravo !

 

Adonis MATHURIN

 

 

 

 

2

 

 

 

EN DIRECT DE PONDICHERY

 

 

 

JOUR1: Nous sommes arrivées vers 12h à Chennai. Adonis nous accueille avec sa nièce Gracy. Une fois arrivés à Pondichéry, nous profitons de quelques instants pour nous reposer de notre long voyage. Le soir même, Adonis nous invite au restaurant pour nous faire découvrir des spécialités indiennes: un vrai régal!!! Nous terminons cette première journée par une balade au bord de la mer.

 

JOUR 2: C’est Dimanche, après cette première nuit en Inde, nous partons vers 10h rendre visite aux enfants. Nous visitons tout d’abord l’orphelinat des filles. Ces dernières nous accueillent avec quelques danses indiennes grâce à la nouvelle enceinte achetée par l’association.  Nous sommes heureuses d’enfin les rencontrer, les filles sont super gentilles, elles nous ont même préparé un repas pour le midi. Nous partons ensuite en direction de l’orphelinat des garçons où nous rejoignons Alice.

 

JOUR 3: Premier jour chez les garçons. Avec l’aide de plusieurs garçons, nous avons nettoyé puis poncé les dortoirs. Après le déjeuner, nous profitons de ce moment pour faire connaissance avec les garçons. Très vite, les petits viennent nous voir pour jouer au loup et à différents jeux. Nous sommes épuisées mais hyper heureuses de ce premier vrai contact!!

 

 

JOUR 4: Aujourd’hui, notre premier jour chez les filles. Quand nous arrivons nous nous séparons pour pouvoir intégrer chaque petit groupe. Nous allons aider un groupe de filles qui préparent leur examen de mathématiques et nous demandent de l’aide sur un problème. Nous allons également voir un groupe de filles qui confectionnent de beaux bijoux et faisons connaissance avec les plus grandes en parlant anglais. La pause déjeuner finie: les filles utilisent leur créneau de jeux pour essayer les nouvelles raquettes de badminton achetées par l’association. Les plus petites nous font mourir de rire: elles s’amusent avec le plastique de la raquette pour se le mettre sur la tête.

 

 

 

JOUR 5: Nous commençons les peintures dans les dortoirs des garçons en commençant par la grille.

 

Au fils des jours, une vraie complicité se crée: chaque jour, à notre arrivée, les petits viennent nous chercher, nous saluer, nous appellent sister pour venir jouer avec eux. Nous commençons à avoir de vraies conversations avec les plus grands: un vrai bonheur!

 

JOUR 10: C’est une journée assez spéciale que nous avons vécu ce jour-là: le mariage de Gracy, la filleule d’Adonis. Pour l’occasion, Adonis et sa femme nous ont emmené quelques jours plutôt choisir un sari pour la cérémonie et nous les ont offertes. Le jour J, Elisabeth (la femme d’Adonis) aidée de quelques femmes nous pouponnent : elles nous aident à revêtir le sari, nous coiffent avec des fleurs dans les cheveux (1h30 de préparation et oui..). Nous partons faire nos stars le temps d’une soirée sur la plage pour faire quelques photos avec notre manager (notre Adodo). Gracy est magnifique, nous avons passé une très belle soirée à Pondichéry.

 

 

JOUR 11: Autre journée marquante: la sortie à QUEENSLAND

 

C’est le début des grandes vacances. Cette année l’association a organisé pour tous les enfants une sortie à Queensland, un parc d’attraction situé à Chennai. Les enfants ont embarqué dans les 4 bus réquisitionnés pour cette sortie. Une fois arrivés, ils se séparés en petits groupes afin que les enfants puissent faire toutes les attractions qu’ils voulaient. A midi, nous avons servis le déjeuner afin de nous rendre à la piscine toute l’après-midi. Nous sommes repartis vers 18h, les yeux remplis des sourires des enfants!!

 

 

 

 

 

 

 

JOUR 22: INAUGURATION DES DORTOIRLE 6 mai est sans aucun doute l’un des plus beaux jours que nous avons vécu pendant ce voyage. C’est l’inauguration des dortoirs que nous avons rénovés pendant 3 semaines. La peinture est sèche, les matelas ont été déballés, et les draps housses ont été mises plus tôt dans la journée. L’inauguration a lieu le soir en présence d’Adonis et d’Elisabeth. Pour l’occasion, les filles de l’orphelinat sont également présentes. Nous rejoignons les enfants réunis sous le préau devant la scène. Les enfants sont surexcités, pop corn épicé à la main, Alice ouvre la soirée avec un discours. Son mari est aux platines et le show commence. Les garçons ouvrent le spectacle en musique suivi des filles par la danse. Elles sont magnifiques et nous sommes impressionnées par leur spectacle. Entre chaque danse, les rideaux se ferment mais que ne fut pas notre surprise quand le rideau s’ouvrit sur les garçons. Parés de leurs costumes à paillette, ils mettent le feu!! Sans aucun doute, le spectacle de danse le plus drôle que nous ayons connu!

 

 

Mais le 6 mai c’est aussi les 20 ans d’Estelle! Après le spectacle, Adonis nous dirige vers la cour, un gâteau orné de 20 bougies attend Estelle. Les filles rassemblées sur les marches chantent happy birthday et Adonis laisse tomber la couverture qui cachait un immense poster d’Estelle en sari (photo prise le soir du mariage). Les larmes aux yeux, Estelle souffle ses bougies et les enfants se ruent vers elle pour lui souhaiter un bon anniversaire. Une soirée inoubliable!!

 

 

 

Aucun mot n'est assez fort, ni assez juste pour qualifier la magnifique expérience que nous avons vécue. Ces quatre semaines passées à Pondichéry, le sourire des enfants et les personnes adorables que nous avons rencontrées nous resterons gravés à jamais. L’Inde est le pays des extrêmes dans la bienveillance et la gentillesse. Merci à Adonis, Mr Mathurin être resté avec nous même si « tu en avais marre de nous voir ».

 

Nous nous sommes investies corps et âme dans ce projet en espérant que notre aide soit appréciée. Nous avons beaucoup appris sur le plan humain: une expérience inoubliable qui nous a permis de découvrir une nouvelle culture. Partager des moments avec ces rayons de soleil nous a clairement fait relativiser sur nos petits tracas quotidiens et nous a donné envie de continuer notre investissement auprès d’eux. Quoi qu’il en soit, une chose est sure, nous reviendrons à Pondichéry!!

 

ACTION HUMANITAIRE 2015

 

Je tiens à remercier du fond du cœur Lionel, Najda, Eva ainsi que Julien  un groupe de quatre étudiants ayant entre 19 et 21 ans et étudiants au sein de la Faculté de Finance, Banque, Comptabilité de Lille 2  qui sont partis en Pondichery pour mener une action humanitaire dans les deux orphelinats et qui ont apporté une aide très précieuse pendant un mois, malgré une chaleur étouffante dans ce pays ils ont su mener à bien leur mission

 

Grand bravo !

 

Adonis MATHURIN

 

PROJET DE SOLIDARITE INTERNATIONALE

PONDICHERY, INDE 2015

 

Qui sommes-nous ?

 Nous sommes un groupe de quatre étudiants ayant entre 19 et 21 ans et étudiant au sein de la Faculté de Finance, Banque, Comptabilité de Lille 2. Dans le cadre de notre deuxième année de licence de gestion, nous devions mener à bien un projet de solidarité internationale dans le pays de notre choix. Celui-ci s’est porté sur l’Inde et plus précisément la ville de Pondichéry dans l’état du Tamil Nadu au sud du pays. Nous avons décidé d’aider un orphelinat, celui des « Orphelins de Pondichéry », le contact a été établi via l’association des « Orphelins de Pondichéry » et Monsieur Adonis Mathurin, son président.

Nos actions sur place

Notre voyage s’est déroulé du 2 avril au 11 mai. Une fois sur place, nous avons réalisé diverses tâches dans l’orphelinat comme du ponçage, de la peinture pour remettre en état les jeux extérieurs pour les enfants, ainsi que tout ce qui était en notre pouvoir pour aider de façon quotidienne.

Nous avons également fait un don de 1 800 euros à l’association, ce qui leur a permis d’acheter la peinture, divers matériaux, d’aider au financement d’une salle informatique et d’une salle de couture ainsi que de créer un jolie jardin dans l’orphelinat des filles. 

Nos ressenties

Lionel, 2O ans : Ce fut une magnifique expérience à l’autre bout du monde que n’importe quelle personne aimerait vivre au moins une fois dans sa vie. En effet aller à l’encontre de jeunes orphelins a été très enrichissant, j’ai beaucoup appris humainement et pris conscience que plus de partage dans le monde serait nécessaire. Je remercie Adonis Mathurin sans qui rien n’aurait été possible.

Najda, 19 ans : Ce projet a réellement changé ma façon de vivre et de penser, je relativise beaucoup plus. Des liens se sont créés avec les enfants et c’était merveilleux. Merci à Adonis et Alice qui nous ont permis de réaliser notre projet. En espérant pouvoir y retourner.

Eva, 21 ans : Ce fut une incroyable expérience avec des rencontres magnifiques. Toute notre préparation en valait vraiment la peine, j’espère que nous avons apporté autant de bonheur que nous en avons reçu ! Cette aventure restera pour moi inoubliable et j’espère qu’elle se renouvellera. Je souhaite à tout le monde d’avoir la chance de vivre ce que nous avons vécu durant ce voyage.

Julien, 20 ans : Ce projet cela faisait deux ans que nous en parlons, donc bien sur j’avais beaucoup d’envies à le réaliser. Mais il a tout bonnement dépasser mes espérance. En effet, il a même modifié ma vision du monde, parce que lorsque l’on côtoie ces orphelins on comprend vite qu’il ne faut pas grand-chose pour être heureux. Donc j’aimerai remercier Adonis et Alice de nous avoir aidés à la réalisation de ce projet. Et je conseillerai à toute personne ayant envie de vivre cette expérience de la faire sans se poser de question.

ACTION HUMANITAIRE 2012


Les élèves ingénieurs de l’ESSTIN sont tenus de réaliser un stage dans une unité industrielle à la fin de la première année.

Quand Mme A. VOLPI nous a informés de la possibilité de transformer, pour certains d’entre – nous, le stage industriel en stage humanitaire, qui en plus, se déroulera en Inde, notre décision fut prise de suite.

Il est vrai que les préparatifs ont été laborieux, surtout que c’était une première pour notre école. Malgré la fatigue du voyage et le décalage horaire, le premier contact avec l’Inde fut magique.

Nous avons commencé notre mission dès le lendemain de notre arrivée, par une première prise de contact avec l’encadrement de l’orphelinat, puis avec les enfants. Nos objectifs étaient très clairs, mais on nous a laissé toute  latitude de nous organiser à notre guise.

 

Nos journées se sont partagées entre la réfection des nouveaux locaux et la participation à la vie active de l’orphelinat. Nous avons découvert le dévouement des responsables pour les enfants recueillis de leurs offrir un toit, à manger tous les jours et une scolarisation ou l’apprentissage d’un métier, car l’objectif premier de cette association est bien de faire de ces enfants de futurs adultes autonomes matériellement.

 

Nous avons été surpris par la sollicitude des enfants les uns envers les autres, et nous avons découvert que, spontanément, les plus âgés assistent les plus jeunes dans toutes les tâches quotidiennes. Cela en fait des enfants équilibrés, vivant dans une parfaite harmonie.

Malgré le peu de moyen, les enfants sont propres, mangent à leur faim et pratiquent beaucoup de loisirs (musique, danse). Les enfants sont assistés dans leurs études par des professeurs bénévoles. Les plus petits, pas encore en âge de scolarisation, sont initiés sur place aux fondamentaux (alphabet, chiffres et chanson).

Nous avons entièrement retapé à neufs le futur local informatique, qui n’attend plus que les dons d’ordinateurs. Les enfants sont très friands d’informatique, et les PC portables mis à notre disposition par l’ESSIN durant ce voyage ont été largement utilisés durant ce séjour. Il est remarquable de noter le sens de partage de ses enfants, qui utilisaient ces machines à tour de rôle.

Ce séjour nous a permis, par ailleurs de découvrir la culture de l’Inde. Nous avons vécu ce mois au rythme de nos hôtes, en partageant leurs coutumes et usages, leurs fêtes et plus généralement leurs vies de tous les jours. Cela nous a permis de mieux comprendre les racines des habitants de Pondichéry, l’impact des vestiges de la colonie française et leurs façons de vivre avec leurs différences.

Nous avons profité de notre passage pour visiter Mahäbalipuram et Auroville.

Ce mois de stage restera une étape majeure dans le parcours de chacun de nous, et nous pensons que notre modeste contribution à l’amélioration de la vie de ces enfants n’est en fait qu’une partie des points positifs engrangés, car le fait de côtoyer ces enfants durant un mois entier, les a certes enrichis de l’apport d’une culture différente, mais nous a, nous – mêmes, apportés beaucoup, et c’est avec un regard différents que nous avons regagné la France.

 

                                                                               Mlle Yasmine TRIKI

                                        Equipe d’aout 

Ce stage a été une excellente expérience qui s’est révélée positive et bénéfique. Il nous a appris dans un premier temps à nous organiser et nous responsabiliser dans notre démarche : chercher des aides financières, effectuer toutes les formalités nécessaires, travaillé en équipe savoir se coordonner. Dans un deuxième temps, nous avons beaucoup appris sur le plan humain à venir en aide à une population où les conditions de vie et d’apprentissage sont précaires. Une expérience est très enrichissante et une prise de recule quant à notre mode vie européen.  Nous avons eu la joie de nous occuper des orphelins à notre manière. Nous avons apporté toute notre générosité pour que notre participation à l’amélioration des orphelinats soit appréciée. Le travail d’équipe, l’entraide, la communication ont été des éléments essentiels au bon déroulement de notre stage.

De plus, nous avons été très bien accueillis par les membres de l’association, comme monsieur Veron, ce qui a favorisé le bon déroulement de notre stage.


Armellini Fabian, D’alguerre Lucie
Eber Carole, Leroy Manon, Pihant Jerome